Holacratie

Traditionnellement, la hiérarchie d'une entreprise est verticale et pyramidale. Les décisions sont prises au sommet, puis descendent jusqu'à la base, jusqu'aux personnes chargées de les appliquer. L'holacratie s'éloigne de ce système en supprimant les managers intermédiaires pour responsabiliser les salariés. Elle repose sur des règles précises énoncées dans une Constitution disponible en ligne.

En pratique, l'organigramme classique s'efface. La pyramide est remplacée par des cercles composés de collaborateurs exerçant des rôles similaires. Chacun d'eux est autonome et doit remplir ses propres objectifs en interaction avec les autres cercles. Ce n'est donc plus une seule personne qui fixe le cap stratégique. Et ça marche : dans les sociétés ayant adopté ce système, on observe un gain de productivité et une motivation accrue.