Volontariat international : travailler sans frontières

Volontariat international : travailler sans frontières

Une fois leur diplôme en poche, les étudiants hésitent souvent entre la quête d'un premier emploi ou l'appel du voyage. Heureusement, il existe une solution "miracle" pour travailler à l’étranger après ses études : le volontariat international.

Créé en 2000, le volontariat international permet aux jeunes diplômés de profiter d’une expérience professionnelle à l’étranger. Pour postuler, il suffit d’avoir la nationalité européenne, d’être âgé de 18 à 28 ans, de justifier d’un casier judiciaire vierge et d’être en règle avec les obligations de service militaire. Vous répondez à ces critères et l’expérience vous intéresse ? Avant de prendre vos billets d’avion, il va falloir faire un choix : volontariat international en entreprise (V.I.E.) ou en administration (V.I.A.).

Le V.I.E. et le V.I.A.

  • V.I.E. : créé pour favoriser le développement international des entreprises françaises, le V.I.E. permet d’intégrer une société à l’étranger dans des secteurs variés : banque, industrie pharmaceutique, transport aérien…
  • V.I.A. : calqué sur le V.I.E., le V.I.A. permet de découvrir les services de l’État implantés à l’étranger (ambassade, consulat, établissement culturel…). Là aussi, les expériences proposées sont nombreuses : communication, recherche, santé…

Ces contrats durent entre six mois et deux ans. Ils donnent droit à une rémunération : le salaire total oscille entre 1 400 et 4 200 euros. Ces sommes sont exonérées d’impôt sur le revenu et déclenchent les droits à la retraite, mais pas ceux relatifs à la couverture chômage. Petit bonus : les frais de voyage sont remboursés.

La troisième voie : le V.S.I.

Le V.S.I. permet de travailler pour une ONG dans un pays en voie de développement. Les missions se concentrent donc sur le social et l’enfance. Comme il s’agit d’un contrat de solidarité, ne vous attendez pas à une rémunération. Une indemnité de subsistance est toutefois prévue, tout comme la couverture de vos frais.

Si le volontariat international vous tente, vous trouverez toutes les informations nécessaires sur civiweb.

Guillaume Huault-Dupuy

Journaliste

Vous aimerez aussi
Travailler à l'étranger : les bons réflexes

Travailler à l'étranger présente bien des avantages, notamment pour booster un CV. Mais avant de passer le pas, il faut un...

Life
3 compétences à travailler avant d'entrer dans la vie active

Décrocher un diplôme, c’est bien, mais il y a un gouffre entre les études et le monde professionnel. Pour aborder votre...

La confiance en soi, ça se travaille !

Les intervenants du premier meet-up organisé par OZZ à Bordeaux nous ont donné leurs conseils pour rester confiant en toutes...

Quelle formation pour travailler dans le cinéma ?

Entre les écoles privées, publiques, les universités ou même les BTS, quelles études choisir pour apprendre les...

Trouvez l'info que vous cherchez
Life

OZZ le meet-up : on y était !

Le 31 mai dernier, OZZ a convié une vingtaine de jeunes à l’IBoat. L’objectif ? Booster leur confiance grâce...

OZZ le meet-up : on y était !
OZZ le meet-up : on y était !