Rhinov, la start-up qui veut révolutionner la décoration d'intérieur

Rhinov, la start-up qui veut révolutionner la décoration d'intérieur

Avec son service de visualisation 3D, l'agence de conseil en décoration d'intérieur Rhinov entend métamorphoser l'aménagement de nos maisons. Entretien avec son PDG fondateur, Bastien Paquereau, qui nous en dit plus sur cette start-up à l'avenir très prometteur.

OZZ : Présentez-nous Rhinov en quelques mots

Bastien Paquereau : Rhinov est un service en ligne de conseil en décoration d’intérieur. Après avoir recueilli les attentes des clients, nous proposons un aménagement de meubles via une visualisation 3D qu’ils peuvent ensuite acheter sur le site.

Quelle est sa spécificité ?

Je dirais que nous en avons plusieurs. Tout d’abord, notre position est celle de décorateur d’intérieur. Ensuite, avec la 3D photoréaliste qui permet vraiment au client de se projeter dans son futur domicile, nous nous différencions de ce qui existe déjà sur le marché. Enfin, je dirais que notre dernière spécificité est la tarification de nos services : en moyenne, le conseil de décoration et d'ameublement pour une pièce ne coûte pas plus de 99 euros.

Comment vous est venue l’idée ?

Lorsque j’étais agent immobilier, j’étais confronté à la difficulté de vendre des logements parfois mal agencés ou mal décorés. C’était compliqué pour les clients de se projeter, et pour moi de leur transmettre mes idées. En 2011, je rencontre Xavier Brissonneau, qui sera mon futur associé, et me conseille de tester la 3D. J’ai alors fait plusieurs essais, et quand j’ai vu à quel point c’était plus attractif et efficace, nous avons décidé d’en faire un concept. On lance alors l’entreprise en 2013 à destination des agents immobiliers, avant de cibler les promoteurs puis les particuliers depuis un an et demi. L’ambition de Rhinov est simple : proposer une nouvelle manière de décorer et meubler son intérieur.

Comment se déroule l’expérience cliente ?

L’utilisateur répond à un formulaire sur le site afin que les décorateurs connaissent ses goûts, ses attentes, son budget déco, ses contraintes et son mode de vie. Un maximum de photos est demandé afin que nos décorateurs puissent se projeter (facultatif pour les biens neufs). Une fois les éléments reçus, nos équipes se mettent à travailler dessus. Un échange téléphonique est entretenu avec le client pour garantir le bon déroulement du projet, puis une semaine plus tard on lui livre un package de rendus 3D avec tout un listing de meubles. Cela lui permet de s’inspirer et s’il le souhaite, de concrétiser le projet en achetant le mobilier suggéré.

Qu’apporte la 3D ?

La 3D est une compétence très forte chez nous. Nos images sont tellement photoréalistes que les clients peuvent se projeter comme s’ils étaient déjà dans leur futur intérieur, et donc cela réduit largement la marge d’erreur. La 3D permet d’éviter aux décorateurs de se tromper.

Combien de décorateurs sont mobilisés chez Rhinov ?

Ils sont 20, ce qui est peu par rapport au volume de projets. On a beaucoup investi dans la recherche et le développement pour faciliter le travail de nos décorateurs et faire en sorte qu’ils retranscrivent le plus rapidement leurs idées. On a structuré un métier artistique.

Le logo officiel de Rhinov.
Le logo officiel de Rhinov.

Depuis sa création, quels obstacles a pu rencontrer Rhinov ?

Le plus gros obstacle est l’adéquation entre les besoins et l’acceptation du marché. Après les avoir clairement identifiés, il fallait que notre service y réponde. La pertinence du produit et définir la tarification adéquate étaient les deux plus gros enjeux.

Comment a évolué l’entreprise et quelle est sa structure aujourd’hui ?

Nous étions deux au début, aujourd’hui nous sommes 50. On a connu le parcours idéal du modèle de la start-up française, c’est-à-dire que nous sommes passés par un incubateur, puis un accélérateur, avant d’intégrer une pépinière d’entreprises. Etant donné que l’entrepreneuriat est valorisé en France, on a pu bénéficier de soutiens bancaires avant de faire notre première levée de fonds d’1 million d’euros en 2015. Désormais nous pouvons être fiers, car nous avons réalisé 13 500 projets d’aménagement d’intérieur en 2018.

Quels sont les objectifs à court/long terme pour Rhinov ?

L’objectif principal est vraiment de se positionner comme la nouvelle manière de décorer et de meubler son intérieur. Néanmoins, nous n’avons pas fixé de chiffres d’affaires à atteindre.

Quels types de profils recherche Rhinov ? Avez-vous des étudiants en stage ou en alternance ?

Bien que la moyenne d’âge soit de 30 ans chez Rhinov, ce n’est pas un critère pris en compte. Le profil le plus recherché est celui d’ingénieur développeur informatique, qui est assez prisé. Sinon, sur nos 50 salariés nous avons 6 collaborateurs en stage ou en alternance. Leur fraîcheur, leur dynamisme et leur motivation sont vitaux pour Rhinov.

Quel(s) avantage(s) d’être localisé vers Bordeaux ?

Nous avons créé la boîte à Poitiers avant de déménager à Bordeaux pour des soucis d’attractivité du territoire. Ce choix stratégique nous a permis d’attirer des profils rares qui souhaitent vivre à Bordeaux pour la qualité de vie.

Enfin, quels conseils donneriez-vous à un jeune entrepreneur ?

La chose la plus importante est de se lancer pour les bonnes raisons, c’est-à-dire qu’il faut avoir la conviction de répondre à un besoin. Personnellement, je l’ai fait pour répondre à une problématique que je rencontrais directement. Pour réussir, il faut identifier, ou même mieux, être confronté à un problème et à partir de là : développer une entreprise pour solutionner un problème. Si vous regardez les "success stories" comme Uber ou Airbnb, ils se sont attaqués à des marchés d’envergure qui, à un moment donné, ont rencontré des contraintes.

Vous souhaitez postuler chez Rhinov ou consulter les services de décoration en ligne ? C'est ici !

Vincent Villemer

Journaliste

Vous aimerez aussi
Netatmo, la start-up qui révolutionne nos maisons !

Précurseur de la maison "intelligente", Netatmo anticipe les solutions du futur pour rendre votre domicile plus sûr, plus confortable...

Entreprendre
L'écosystème des start-up en France

Vous avez toujours voulu travailler dans une start-up mais vous n'y connaissez rien ? Ça tombe bien, nous avons compilé pour vous les...

Leetchi : du projet étudiant à la start-up florissante

Vous connaissez sûrement Leetchi, la plus célèbre des cagnottes en ligne. Lancée en 2009 par Céline Lazorthes,...

Top 5 des start-ups insolites

Besoin d'un comédien pour remplacer votre partenaire ou de trouver un bar pour faire la sieste ? Et si une start-up pouvait vous aider ?...

Trouvez l'info que vous cherchez