Réforme de l'apprentissage, qu'est-ce qui change ?

Réforme de l'apprentissage, qu'est-ce qui change ?

Adoptée en juin dernier, la réforme de l’apprentissage prend effet dès cette rentrée. Quels sont les objectifs de cette loi et comment s’appliquera-t-elle ? Explications.

Alors que 70% des apprentis trouvent un emploi dans les sept mois suivant leur formation, l'Etat a souhaité réformer l'apprentissage avec une nouvelle loi effective dès cette rentrée.

Un financement pour chaque apprenti

Alors que 400 000 jeunes choisissent déjà la voie de l’apprentissage, la loi a établi des nouveautés entre l’employeur et son apprenti afin d’accroître l’attractivité de l’apprentissage, et ainsi élever son niveau de qualification. Voici ce qui change dès à présent :

  • Tout contrat entre un jeune et une entreprise verra sa formation en CFA entièrement financée.
  • 500 euros d’aide au permis de conduire pour les apprentis majeurs
  • 30 euros par mois supplémentaires pour les apprentis de moins de 20 ans en CAP ou en Bac pro.
  • D’ici 2022, 15 000 jeunes pourront partir en "Erasmus pro".
  • Facilitation des passerelles entre apprentissage et étudiant, possibilité d’entrer en apprentissage au cours de l’année, de faire valoir ses acquis pour réduire la durée de formation, ou l’augmenter avec une "prépa apprentissage" financée par le Plan d’investissement du gouvernement.
  • Création d’une classe de troisième "prépa-métiers".


Moins de contraintes pour les employeurs

Le projet de cette réforme de l’apprentissage a aussi pour but d’améliorer les conditions pour les entreprises. Certains points ont été élaborés :

  • Une aide unique et plus de lisibilité pour les entreprises de moins de 250 salariés formant des jeunes en CAP ou en Bac pro.
  • La possibilité d’ouvrir un CFA (centre de formation d’apprentis) et de déterminer une durée de contrat tenant compte des acquis de l’apprenti.
  • Co-construction des contenus des diplômes entre les branches professionnelles et l’Etat.

Alors que seulement 7% des jeunes de 16 à 25 ans sont apprentis en France, contre 15% dans les pays européens, la réforme de l'apprentissage pourrait changer la donne dans les années à venir.

Source : Ministère du Travail

Vincent Villemer

Journaliste

Vous aimerez aussi
Changer de cursus scolaire, on ose !

Une fois lancés dans les études supérieures, beaucoup de jeunes se rendent compte qu’ils ne sont pas à leur...

Étudier
Mutuelle étudiante : ce qui va changer à la rentrée 2018

Avec le Plan Étudiants, le gouvernement souhaite améliorer la réussite des jeunes dans l’enseignement supérieur....

Bac pro, l'aventure qui peut tout changer

Oubliez la mauvaise réputation qui lui colle à la peau ! Pour se former à certains métiers, il n'y a pas mieux que le...

Trouvez l'info que vous cherchez