Obvy nous ouvre ses portes

Implantée dans la pépinière éco-créative des Chartrons, la pépite bordelaise jouit d’un environnement idéal pour son développement. Bienvenue chez Obvy.

Créée il y a un an, Obvy ne perd pas de temps : la start-up bordelaise est déjà une référence dans la sécurisation des transactions entre particuliers. Un succès qu’elle doit à une équipe ultra motivée, mais aussi à un cadre idéal pour devenir incontournable dans son secteur d’activité.

Chez Obvy, aucun des associés n’est Bordelais. Mais si les quatre fondateurs de l’entreprise ont décidé de s’implanter dans la ville, ce n’est pas par hasard, comme l’explique Charles-Henry Gougerot-Duvoisin, son CEO, à OZZ : "Avant d’être à 100% sur Obvy, je travaillais pour la French Tech Bordeaux. Une expérience qui m’a permis de constituer le réseau nécessaire pour lancer une start-up sur le territoire aquitain."

L'union fait la force

Comme souvent avec les jeunes pousses, Obvy a dû au départ faire avec les moyens du bord. Pendant les premiers mois d’existence de l’entreprise, Charles-Henri et ses associés ont été hébergés par l’École supérieure du digital de Bordeaux, où certains d’entre eux donnent des cours. Des locaux qu’ils ont quitté en octobre 2017 pour rejoindre la pépinière éco-créative des Chartrons, en plein centre de Bordeaux.

Neuf mois après leur emménagement dans le quartier des Chartrons, les équipes d’Obvy se sentent déjà comme chez elles dans la pépinière. Il faut dire que leur environnement de travail est idéal pour leur épanouissement comme pour le développement de la jeune pousse. Non seulement ils paient un loyer dérisoire par rapport au prix véritable du mètre carré dans cette zone, mais ils profitent en plus d’un accompagnement pour les aider à grandir. Des permanences sont régulièrement mises en place pour parler stratégie, comptabilité, juridique, propriété intellectuelle…

Dans la pépinière des Chartrons, Obvy peut également compter sur l’entraide entre entrepreneurs. "On a pu créer des synergies très intéressantes avec d’autres boîtes", détaille Charles-Henri Gougerot-Duvoisin. "Par exemple, on est en train de créer avec nos voisins un jeu vidéo qui s’appelle "Captain Obvy." La bienveillance règne dans cet espace. Tout le monde se connaît et s’épaule, s’échange des conseils pour se tirer vers le haut. Il nous est arrivé de résoudre des bugs grâce à une info glanée lors de la pause café", sourit Charles-Henri. "Comme dit le vieil adage, tout seul on va plus vite, à plusieurs on va plus loin."

À la pépinière des Chartrons, Obvy dispose de tout ce dont elle a besoin pour un prix dérisoire : des salles de réunion, des espaces de détente...
À la pépinière des Chartrons, Obvy dispose de tout ce dont elle a besoin pour un prix dérisoire : des salles de réunion, des espaces de détente...

Bordeaux dans la peau

Pour le moment, Obvy n’a pas l’intention de quitter son nid douillet. Dans la pépinière, les baux sont conclus pour deux ans, et les entreprises qui grossissent vite ont la possibilité de changer de bureaux lorsqu’elles se sentent trop à l’étroit. "C’est flexible, on peut s’adapter, donc tant qu’on sera bien ici il n’y a pas de raison de partir", résume Charles-Henri.

Dans cet espace partagé par plusieurs entreprises, les locaux s'adaptent à la croissance des start-up. Elles sont libres d'aménager leurs bureaux à leur guise, à condition de les remettre en état avant de partir.
Dans cet espace partagé par plusieurs entreprises, les locaux s'adaptent à la croissance des start-up. Elles sont libres d'aménager leurs bureaux à leur guise, à condition de les remettre en état avant de partir.

Quelle que soit la destinée d’Obvy, pas question pour la start-up de perdre son enracinement dans la capitale girondine. "On va grossir, grossir, grossir, c’est une certitude. Mais je pense qu’on gardera notre siège social à Bordeaux, car c’est une ville qui présente énormément d’avantages", souligne Charles-Henri. "Ici, c’est un peu Paris sans les inconvénients de Paris. On a la mer à une heure de voiture, la montagne à deux heures, et les gens sont sympas. Il y a une espèce de quiétude de vie qui est très appréciable." Autre avantage non négligeable : pour une jeune pousse, c’est toujours plus facile d’exister dans un écosystème plus modeste. Et puis la capitale n’est qu’à deux heures en train grâce à la LGV (Ligne à Grande Vitesse).

Les marchés stratégiques d’Obvy étant plutôt situés dans le sud de l’Europe, Bordeaux s’avère la ville parfaite pour le développement de l’entreprise. Mais les ambitions de Charles-Henri vont encore plus loin : "J’aimerais qu’on arrive à bien se structurer localement pour réussir à faire de Bordeaux une place forte de la fintech." Rendez-vous dans quelques années pour faire le bilan !

Guillaume Huault-Dupuy

Journaliste

Vous aimerez aussi
Obvy : l'app qui sécurise les transactions entre particuliers

Créée l’an dernier à Bordeaux, Obvy propose la première solution de paiement conçue pour sécuriser...

Corporate
Études : les erreurs à éviter lors des journées portes ouvertes

La saison des journées portes ouvertes a démarré ! Pour ne pas perdre votre temps, nous avons listé quatre...

"Les portes de l'avenir sont ouvertes à ceux qui savent..."

"Les portes de l'avenir sont ouvertes à ceux qui savent les pousser." - Coluche

Trouvez l'info que vous cherchez
Corporate

Au coeur de La Fabrique de Digitaleo

Largement inspirée des valeurs d’innovation et de bien-être qui règnent dans la Silicon Valley, Digitaleo s’est...

Au coeur de La Fabrique de Digitaleo
Au coeur de La Fabrique de Digitaleo