Moore, ou l'expert en mobilier d'entreprises

Moore, ou l'expert en mobilier d'entreprises

Innovation, élégance et flexibilité : tels sont les mots d'ordre de Moore, le designer qui répond aux besoins des entreprises en créant du mobilier toujours plus innovant et adapté. Rencontre avec son fondateur, Julien Diard, pour nous présenter sa société grandissant à une vitesse impressionnante.

Ozz le Mag : Tout d’abord, quel est le concept de Moore ?

Julien Diard : Notre particularité c’est que nous sommes à cheval sur plusieurs métiers. Nous sommes spécialistes du building tertiaire, de l’importation, de la fabrication et de la distribution. Je ne voulais pas qu’on fasse seulement du mobilier et être considéré comme un vendeur de meubles. On conseille, et on cherche à comprendre nos clients et leur ADN afin de répondre à leurs besoins.

Comment varient vos méthodes de travail entre le design de bureaux d’entreprises et celui d’hôtels ?

Pour l’hôtellerie, nous avons commencé avec quelques clients comme l’hôtel Pullman de Bruxelles et le Marriott sur les Grands Boulevards (à Paris), mais nous ne sommes pas encore prêts à répondre aux besoins de tous les hôtels. Et vu que nous avons l’ambition de devenir les meilleurs dans notre secteur d’activité, nous préférons retravailler avec des hôtels quand nous serons définitivement rodés.

Le Bench Organic présent dans l'Appartement Moore (siège social), pièce phare de la collection.
Le Bench Organic présent dans l'Appartement Moore (siège social), pièce phare de la collection.

Est-ce plus compliqué de travailler avec des hôtels ?

Non pas forcément mais il faut avoir la bonne offre. L’hôtellerie et les bureaux sont en train de se transformer. Par exemple, vous avez toujours un bureau dans les chambres d’hôtel, une étude prouve qu’il n’est pas utilisé plus d’1min30 en moyenne. Comment va-t-on transformer ce bureau ? Je suis sûr que cet aspect va évoluer à l’avenir. Il faut maîtriser le sujet pour répondre aux attentes et être en phase avec l’hôtel de demain.

Quels types d'entreprises vous sollicitent principalement ?

Nous sommes assez fiers de nos clients, on compte 35% de grandes entreprises qui font appel à nous, 35% de PME, et le reste sont les start-ups, avec une nouvelle génération notamment dans la tech. C’est assez équilibré.

Quelles sont les différences entre une entreprise confirmée et une jeune start-up ?

En général, les boîtes déjà bien développées et installées anticipent et nous proposent un projet détaillé, avec plein d’éléments à prendre en compte. Ce qui nécessite du temps pour préparer les nouveaux bureaux. Pour les start-ups c’est tout l’inverse, la mission est à la fois passionnante et difficile car elles peuvent grandir très rapidement et donc vouloir des nouveaux locaux dans un délai très réduit. Il faut être capable de réagir dans l’urgence, c’est pourquoi nous avons toujours du mobilier fonctionnel prêt à dégainer.

La table "Moon", sur roulettes, l'un des mobiliers 100% flexibles conçus par Moore.
La table "Moon", sur roulettes, l'un des mobiliers 100% flexibles conçus par Moore.

Quelle est la demande de mobilier la plus courante ?

Nos clients recherchent surtout la flexibilité afin d’optimiser la place et la rendre plus fonctionnelle. Ainsi, nous avons développé une gamme de mobilier sur roulette qui est très demandée, autant par des jeunes start-ups que par des entreprises déjà bien installées.

Parmi les pièces proposées, de laquelle es-tu le plus fier ?

C’est l’importation du fabricant finlandais Framery. Il crée les cabines téléphoniques les plus performantes sur le marché. Nous l’avons importé il y a quatre ans, désormais nous installons une cabine tous les deux jours, ce qui prouve qu’il y a une vraie volonté de flexibilité de la part des entreprises.

Y a-t-il une nouvelle création dont tu peux nous parler ?

Déjà il faut savoir que 90% du mobilier présent sur le site n’existe pas en France. Sinon en ce moment, nous développons un bench sur roulettes qui peut se décliner en différentes tailles, suite à une demande accrue de nos clients. Je crois beaucoup à la simplicité du mobilier, pour moi, un design est égal à une fonction. Il faut qu’on puisse travailler partout dans les locaux de la boîte.

Le Meeting Pod Framery 2Q, la cabine téléphonique innovante qui séduit de nombreuses entreprises.
Le Meeting Pod Framery 2Q, la cabine téléphonique innovante qui séduit de nombreuses entreprises.

Depuis 2012 et le lancement de Moore, avez-vous rencontré des difficultés ? Si oui, lesquelles ?

Nous avons connu des difficultés assez classiques, avec des mois plus compliqués en termes de trésorerie et d’embauche. En 2015, Moore est passé d’un chiffre d’affaires de 3,5 à 11 millions d'euros, il faut l’assumer et l’anticiper. J’ai pu compter sur le soutien des banques et l’investissement de mes équipes pour assumer ce virage important. Nous sommes chanceux de ne pas être contraint de devoir trouver de nouveaux clients, il s'agit plutôt de contraintes fonctionnelles.

Pourquoi vous êtes-vous lancés dans ce secteur du design de mobilier ?

J’ai travaillé huit ans chez un fabricant de mobilier suédois qui m’a donné beaucoup d’aisance sur la production, les notions environnementales et le bien-être au bureau alors qu’il y a encore quinze ans, ce n’était pas une préoccupation globale. Puis j’ai travaillé six ans dans l’aménagement pur, c’est le mixe des deux expériences qui fait de Moore une entreprise assez spécifique, avec notre propre ADN et une équipe assez jeune.

"La Jungle", l'un des espaces de détente conçu par Moore dans l'Appartement.
"La Jungle", l'un des espaces de détente conçu par Moore dans l'Appartement.

Quels types de profils sont requis pour travailler chez Moore ou dans l’industrie du design ?

Nous balançons entre deux types de profils. Nous recherchons essentiellement des jeunes pour entretenir l’esprit dynamique de Moore, et qui ne viennent pas forcément du secteur du design ou du mobilier. L’idée étant de les former pour qu’ils aient une certaine polyvalence. En revanche, pour les postes à haute responsabilité, nous recrutons des personnes ayant déjà une certaine expérience dans le milieu.

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes souhaitant être entrepreneurs ?

Il faut qu’ils sachent qu’il y a la place pour l'entrepreneuriat en France. Il faut être bien encadré, à la fois par les banques et par son entourage. L’encadrement juridique et financier ont été primordiaux pour moi, je dois beaucoup à mon expert-comptable qui m’a été de précieux conseil. Enfin, il faut être curieux, croire en son projet et ne pas hésiter à rencontrer aussi d’autres entrepreneurs, c’est toujours enrichissant.

Pour jeter un œil sur les différentes créations de Moore et avoir plus d'informations, rendez-vous sur leur site officiel !

Vincent Villemer

Journaliste

Trouvez l'info que vous cherchez