Le procès de Dark Vador : découvrir l'art oratoire en s'amusant

Le procès de Dark Vador : découvrir l'art oratoire en s'amusant

Acquitté en 2015, Dark Vador a eu droit à un procès en appel au Grand Rex le 6 décembre 2017. L’occasion pour le public de s’initier à la pratique du droit et de la rhétorique de manière ludique.

Imaginé par la Fédération Francophone de Débat, créée en 2012, le procès de Dark Vador est un excellent moyen de découvrir certains des meilleurs orateurs français dans l'exercice de leur art. Après une première édition en 2015, qui a débouché sur l’acquittement du grand méchant de la saga étoilée, son procès en appel se tenait au Grand Rex il y a quelques semaines. Des ténors du barreau, des personnalités et des étudiants triés sur le volet ont fait le déplacement pour animer l’événement et faire vivre un moment unique aux 3 000 spectateurs présents.

Pour l’occasion, Romain Decharne, Président et fondateur de la Fédération Francophone de Débat, a délivré aux Échos Start son b.a.-ba de l’art oratoire.

Trouver son style

Chacun à ses points forts et ses faiblesses, ainsi qu’un style à trouver. Identifiez ce qui vous distingue de la masse et jouez à fond là-dessus.

La technique

Pour se faire entendre par une foule, il faut respecter certaines règles :

  • Se tenir droit
  • Parler fort
  • Éviter les tics de langages (les "euh...", "voilà", "du coup" à chaque phrase)
  • Regarder les gens dans les yeux
  • Marquer des silences, pour permettre au public de réfléchir
  • Varier son style tout au long du discours (alterner humour et sérieux, calme et passion…)
  • Paraître le plus à l’aise possible pour ne pas déstabiliser le public
  • Écouter la salle pour rebondir sur ce qui est dit

Être créatif

Pour bien parler d’un sujet, il faut le connaître sur le bout des doigts. Mais ça ne suffit pas. Pour être créatif, il faut s’intéresser à un maximum de choses, développer sa culture générale… Cela vous permettra de captiver votre public à coups d’anecdotes bien senties.

Apprendre à se planter

En cas d’erreur, il faut savoir relativiser. Après tout, ça arrive même aux meilleurs. En cas d'échec, essayez de ne pas vous laisser déstabiliser et d’en tirer des enseignements pour l’avenir.

S’entraîner

Devenir un orateur de talent n’est pas quelque chose d’inné. Ça se travaille ! Entraînez-vous devant le miroir ou dans un club de débat. Et n’hésitez pas à solliciter vos amis ou votre famille pour récolter des avis extérieurs. Si vous cherchez des modèles, on vous conseille de visionner la plaidoirie d’Antoine Vey, qui a participé à faire acquitter Dark Vador il y a deux ans.

On espère désormais que la sortie de l’épisode IX de "Star Wars" donnera lieu à un troisième procès de Dark Vador, cette fois en cassation. C’est un excellent moyen d’apprendre en s’amusant.

Guillaume Huault-Dupuy

Journaliste

Vous aimerez aussi
Avec Nossa, découvrez les délices de l'açai... en bouteille !

Noss, c'est le spécialiste de l'açai en Europe. L'entreprise, créée par Damien Binois, propose de délicieuses...

Life
Voyages en avion : découvrez vos droits de vacanciers

Vol retardé, bagage perdu, surbooking… Quand on prend l’avion, on peut être confronté à des...

3 réseaux de jeunes entrepreneurs à découvrir

Parce que monter son entreprise n'est jamais une chose facile, de plus en plus de jeunes entrepreneurs ont décidé de s'entraider....

Carte Jeunes Européenne : découvrez la carte à bons plans incontournable !

Être étudiant peut avoir de nombreux avantages, quand on sait où les chercher. L'un des plus attrayants ? La Carte Jeunes...

Trouvez l'info que vous cherchez
Life

OZZ le meet-up : on y était !

Le 31 mai dernier, OZZ a convié une vingtaine de jeunes à l’IBoat. L’objectif ? Booster leur confiance grâce...

OZZ le meet-up : on y était !
OZZ le meet-up : on y était !