Étudiants : les démarches pour prendre votre indépendance

Étudiants : les démarches pour prendre votre indépendance

Le bac en poche, vous vous apprêtez à faire votre entrée dans l’enseignement supérieur. À vous l’indépendance ! Mais avant de vous jeter dans le grand bain, il va falloir effectuer quelques démarches. Suivez le guide.

Une fois parti du domicile familial, vous ne dépendrez plus de vos parents. C’est grisant, mais ça implique de nouvelles responsabilités. Pour vivre sereinement votre indépendance, il va falloir passer par plusieurs étapes plus ou moins cruciales. Nous avons compilé pour vous les démarches à effectuer, qu’elles soient obligatoires ou simplement là pour vous faciliter la vie.

Santé

Loin du cocon douillet de votre famille, il va falloir vous prendre en charge, notamment en ce qui concerne votre santé :

  • S’affilier à la sécurité sociale étudiante : dès votre entrée dans l’enseignement supérieur, il faudra vous affilier au régime étudiant de la Sécurité sociale. Généralement, cela se fait lors de l’inscription administrative. Vous aurez le choix entre différents organismes, aux prestations similaires (SMEBA, SMEREP, SMENO, LMDE…). C’est eux qui rembourseront vos frais de médicaux. L’affiliation coûte 217 euros (pour l’année 2017-2018), sauf pour les boursiers et les moins de 20 ans, qui en bénéficient gratuitement.
  • Adhérer à une mutuelle complémentaire : cette étape facultative vous permettra d’être mieux remboursé en cas de problème de santé. À vous de trouver la mutuelle la plus adaptée à vos besoins parmi les différentes formules existantes.
  • Déclarer un médecin traitant : si vous n’effectuez pas cette démarche, toutes vos visites chez le médecin (généraliste ou spécialiste) seront moins remboursées. Pour faire cette déclaration, il suffit de remplir un formulaire et de l’envoyer à votre centre de remboursement.

Logement

Une fois que vous aurez trouvé l’appartement de vos rêves, et finalisé votre déménagement, il vous restera encore quelques détails à régler :

  • Souscrire une assurance logement : l’assurance habitation, qui couvre à la fois le logement et son contenu, est obligatoire. D’ailleurs, le propriétaire pourrait refuser de vous lâcher les clés tant que vous ne l’aurez pas souscrite. Vous êtes prévenus ! On vous conseille aussi d’opter pour une garantie responsabilité civile, qui indemnisera les éventuels dommages causés aux tiers. Et si vous souhaitez vraiment prendre toutes vos précautions, le mieux est de vous tourner vers une assurance multirisques habitation.
  • Demander les aides au logement : quelle que soit votre profil, vous pourrez bénéficier d’aides pour louer votre logement. La plus connue d’entre elles est l’APL (Aide Personnalisée au Logement), mais il en existe d’autres. On vous recommande de vous occuper de ça dès la signature du bail, car la procédure peut traîner en longueur. Pour savoir quels sont vos droits, le plus simple est d’utiliser le simulateur en ligne de la CAF.

Pratique

Certaines démarches annexes s'avèrent nécessaires lorsqu'on prend son indépendance. Voici celles qu'il ne faut pas négliger :

  • S’inscrire sur les listes électorales : si vous avez 18 ans ou plus, vous êtes déjà recensé sur les listes électorales. Mais si vous déménagez, il faudra régulariser votre situation auprès de la mairie de votre nouveau domicile. Vous pouvez aussi effectuer ces démarches en ligne. En cas d’oubli, vous serez obligés de rentrer chez vos parents à chaque scrutin pour faire votre devoir de citoyen.
  • Choisir une offre de transports : n’attendez pas la rentrée pour prendre votre abonnement pour les transports en commun, sinon vous risquez de vous retrouver dans les embouteillages. En tant qu’étudiant, si vous avez moins de 27 ans, vous bénéficiez de réductions sur votre carte. Sachez que la SNCF propose elle aussi des tarifs spécifiques pour les étudiants de moins de 26 ans et les apprentis de moins de 23 ans.
  • Demander une bourse étudiante : si vous êtes éligible (faites le test), vous pouvez demander une bourse sur critères sociaux au CROUS de votre académie. Vous toucherez alors entre 100 et 500 euros par mois, et ce dix mois sur douze. Mais attention à bien vous y prendre à l’avance, car le dossier social étudiant doit être envoyé entre le 15 janvier et le 31 mai pour l’année universitaire suivante. Et tant que vous y êtes, profitez en pour faire une demande de logement social étudiant.
  • Déclarer ses revenus : si vous êtes majeur, que vous avez travaillé dans l’année et que vous n’êtes plus rattaché au domicile fiscal de vos parents, vous devrez remplir une déclaration de revenus sur le site de la Direction générale des Finances Publiques.

Sources : Le Figaro Etudiant, Jactiv Ouest-France

Guillaume Huault-Dupuy

Journaliste

Vous aimerez aussi
Comment trouver un logement étudiant à la dernière minute ?

Vous vous apprêtez à faire votre rentrée, les cours vont commencer, mais vous ne savez toujours pas où vous allez...

Life
Pourquoi rejoindre une association étudiante à la rentrée ?

À condition d’être motivé, intégrer une association étudiante n'apporte que des bénéfices,...

Logement étudiant : à chacun sa solution

Pour les étudiants, bien se loger relève souvent du casse-tête. Studio ? Colocation ? Résidence universitaire ? Domicile...

Comment souscrire à un prêt étudiant ?

Etudier l'esprit léger : telle pourrait être la devise du prêt étudiant. Pour financer ses études, son loyer et la...

Trouvez l'info que vous cherchez