Et si vous deveniez

Et si vous deveniez "happiness manager" ?

C'est le nouveau métier en vogue dans les entreprises : le CHO, ou Chief Happiness Officer, ou Happiness Manager. En français, cela donne responsable du bonheur en entreprise. Mais en quoi consiste cette nouvelle profession qui semble faire des émules ?

C'est quoi, un Happiness Manager ?

Dans une entreprise, le Happiness Manager est aussi appelé directeur général du bonheur. Un titre qui a de quoi faire sourire, mais cela ne signifie pas pour autant que votre job ne sera que fiestas et confettis. L'objectif de ce métier est d'assurer le bien-être des employés, un facteur de plus en plus important pour les chefs d'entreprise, qui ont bien compris qu'un salarié heureux était un employé plus efficace.

Le concept a été inventé par Chade-Meng Tan, ingénieur américain embauché par Google, qui a décidé de changer de métier pour se concentrer sur le développement du bien-être.

Et il fait quoi, ce Monsieur Bonheur ?

Le Happiness Manager se situe quelque part entre les employés et les ressources humaines. Son rôle est de répondre aux problématiques de management, au manque de motivation et d'engagement des salariés, toujours dans le but bien entendu d'améliorer la productivité. Il peut même parfois être amené à jouer les médiateurs dans la résolution de conflits internes.

Parce qu'il ne suffit pas d'installer une table de ping pong dans le hall et d'organiser une soirée pour que la bonne humeur soit au rendez-vous, le Happiness Manager a différentes missions : fédérer l'esprit d'équipe autour d'activités, gérer des services spécifiques tels qu'une conciergerie ou une salle de fitness en interne, organiser des événements... Mais aussi de gérer les aménagements d'horaires ou la mise en place de télétravail. Il a pour rôle d'instaurer une culture de travail positive, en somme.

Comment devenir Happiness Manager ?

À l'heure actuelle, il n'y a pas de formation à proprement parler pour devenir Happiness Manager. Les personnes qui se tournent vers cette carrière ont cependant généralement un parcours orienté vers les ressources humaines ou la communication, puisque le fait de pouvoir gérer l'organisation d'événements, celle de plannings ou même la résolution de conflits demande des capacités particulières. À noter quelques qualités, telles que le fait d'être positif, pédagogue, organisé, à l'écoute et inventif, sont bien entendu nécessaires pour être un Happiness Manager de qualité.

La Rédaction OZZ

Journaliste

Vous aimerez aussi
5 astuces pour devenir bilingue en anglais

Que ce soit pour les études, par amour, pour booster sa carrière ou pour le plaisir, on a tous une bonne raison de devenir bilingue...

Corporate
Comment devenir joueur de jeux vidéo professionnel ?

Le développement fulgurant de l’e-sport depuis quelques années a suscité des vocations. Beaucoup de jeunes rêvent...

Devenir artiste : ça s'apprend ?

Vous avez la fibre artistique et vous souhaitez en faire votre métier ? Sachez que le talent ne suffit pas toujours. Pour mettre toutes les...

Apprenez le management grâce aux séries TV

Si le management fait partie des compétences indispensables pour évoluer en entreprise, il n’est pas évident d’en...

Trouvez l'info que vous cherchez
Corporate

En immersion chez Papier Tigre

Parce qu'ils en avaient assez de travailler pour des clients parfois difficiles, Julien et Maxime ont décidé de se lancer dans un...

En immersion chez Papier Tigre
En immersion chez Papier Tigre