Conduire à l'étranger : louez et roulez serein !

Conduire à l'étranger : louez et roulez serein !

Si vous avez déjà pris place dans une voiture à l’étranger, vous avez dû vous rendre compte que la législation variait selon les pays. Voici tout ce qu’il faut savoir avant de louer un véhicule lors de vos prochaines vacances.

Le permis de conduire

Le permis de conduire délivré en France donne le droit de circuler sans entraves dans l’Espace économique européen (Union européenne plus Islande, Liechtenstein et Norvège). Dans le reste du monde, ce sésame entraîne une autorisation temporaire comprise entre trois mois et un an, sauf dans les États exigeant un permis de conduire international.

La location du véhicule

Il est conseillé de réserver son véhicule à l’avance sur Internet, afin de connaître les obligations générales avant de s’engager (frais de dossier, montant du dépôt de garantie, kilométrage illimité ou non, assistance, assurances).
Il faut se montrer vigilant lors de l’état des lieux de la voiture. En Russie par exemple, le simple fait de conduire un véhicule sale peut entraîner 200 euros d’amende. Veillez également à conserver un exemplaire du contrat de location pendant votre séjour.

Le code de la route

Avant de prendre la route, assurez-vous d’être familiarisé avec la législation en vigueur dans le pays. Sinon, vous encourez des sanctions allant de la simple amende à la suspension du permis et à la mise en fourrière du véhicule.
Sachez que la plupart des infractions commises à l’étranger peuvent vous valoir des poursuites en France. Si vous décidez de ne pas payer l'amende, le pays émetteur pourra demander aux autorités françaises d’engager des procédures de recouvrement.

Guillaume Huault-Dupuy

Journaliste

Vous aimerez aussi
Permis de conduire : la course aux points

Décrocher son permis, c’est bien beau, mais encore faut-il le conserver...

Life
Trouvez l'info que vous cherchez