À la découverte du Klaxoon Campus

Si Klaxoon a décidé de s’implanter à Rennes, ce n’est pas par hasard. La capitale bretonne répond à tous les besoins de l’entreprise, qui y a installé un véritable campus sur trois étages. Nous vous proposons une visite de ces bureaux atypiques.

Après avoir travaillé en Allemagne et à Dijon, le fondateur de Klaxoon, Matthieu Beucher a décidé de poser ses valises à Rennes. Un choix mûrement réfléchi, car le territoire offre toutes les ressources nécessaires au développement de la jeune pousse. On y trouve de vastes locaux à des prix accessibles, des développeurs logiciel de haut niveau, et surtout un confort de vie que ne connaissent pas les parisiens. Près de la moitié des collaborateurs de l’entreprise ont un jardin et peuvent accéder aux plages en 40 minutes… et surtout, ils n’ont pas de trajets laborieux à effectuer tous les jours pour se rendre au travail.

La réussite de Klaxoon a fait taire les plus sceptiques, ceux qui pensaient impossible de créer un grand acteur du numérique si loin des centres de décision. Mais il faut dire que l'entreprise n’est pas isolée, au contraire. L’ouverture de la LGV l’année dernière place Rennes à moins d’1h30 de Paris. Et le trajet va encore se raccourcir d’ici 2020, avec l’inauguration d’une deuxième ligne de métro dans la capitale bretonne. Implantée dans le quartier des Longchamps, Klaxoon se situe entre deux stations de cet axe à venir, ce qui la mettra à moins de 2h de la gare Montparnasse à Paris. Au-delà de ces considérations géographiques, le digital a peu à peu fait tomber les barrières. Désormais, il n’est plus indispensable d’être basé dans un grand centre de décision pour réussir.

Symbole de l'entreprise, le klaxon est présent dans toutes les salles du Klaxoon Campus.
Symbole de l'entreprise, le klaxon est présent dans toutes les salles du Klaxoon Campus.

Un lieu ouvert aux idées comme aux personnes

Jusqu’en juin 2016, Klaxoon était installée dans un immeuble à moitié abandonné situé à quelques encâblures de son emplacement actuel. Un choix dicté à l’époque par des petits moyens, mais qui s’est avéré fructueux. "Les locaux avaient plein de défauts, mais ils étaient bourrés de qualités", explique Matthieu Beucher. "On n’avait pas vraiment de voisins, l’immeuble était à moitié abandonné. Cela nous a permis de nous développer, de faire grandir le projet. Je crois beaucoup à ces zones en friche, à ces espaces de liberté."

"Il nous fallait un espace hybride qui puisse accueillir la croissance de l’entreprise."

Cela fait presque deux ans que le Klaxoon Campus a vu le jour, exactement à l’endroit qui a vu naître le minitel. Mais ce n’est pas ça qui a convaincu Matthieu et ses équipes : ils voulaient un endroit assez vaste pour créer un véritable campus ouvert à tous. La première considération était le confort des équipes. Il fallait leur permettre de se croiser, de se rencontrer, de discuter… mais pas seulement. L’espace devait être conçu pour accueillir les clients de l’entreprise, pour organiser des événements, des sessions d’utilisateurs. "Il nous fallait un espace hybride qui puisse accueillir la croissance de l’entreprise", résume Matthieu. Résultat : le Klaxoon Campus s’étale désormais sur trois étages, pour une surface totale de 1 500 mètres carrés, et bénéficie une terrasse immense ! De quoi favoriser les échanges et les interactions.

Le Klaxoon Campus dispose d'une terrasse immense, largement capable d'accueillir les 120 salariés présents sur place. Elle n'est pas encore aménagée, mais elle permet déjà de prendre le soleil le temps d'une petite pause... en attendant les barbecues pour la belle saison.
Le Klaxoon Campus dispose d'une terrasse immense, largement capable d'accueillir les 120 salariés présents sur place. Elle n'est pas encore aménagée, mais elle permet déjà de prendre le soleil le temps d'une petite pause... en attendant les barbecues pour la belle saison.

Réinventer les espaces de travail

Pour aménager cet immense espace, Klaxoon a fait appel à l’Agence Decodheure, basée à Nantes. Pendant six mois, ils ont travaillé main dans la main avec un mot d’ordre : la liberté, la souplesse. Les locaux sont pensés pour que chacun puisse transformer son espace selon ses besoins.

Tout est conçu pour être simple, confortable, pratique et utile. Le meilleur exemple est la vaste salle du premier étage, qui donne sur la terrasse. Elle a été inspirée par le monde du spectacle, les lieux artistiques où il faut sans cesse réinterpréter l’espace. C’est la raison pour laquelle on y trouve un grand rideau qui permet de délimiter une zone de réunion, afin de permettre aux équipe de jouir d’un minimum d’isolement sans se couper des autres. C’est là aussi qu’on trouve une zone de repos, avec des meubles Ikea transformés, des tables de lecture disponibles en open source, ou encore une bibliothèque collaborative avec des livres amenés par les salariés. Et bien sûr, la table de ping-pong et le baby-foot sont bien présents, pour permettre aux équipes de décompresser entre deux sessions de travail.

 Chez Klaxoon, les salariés se sentent presque comme chez eux. Les meubles sont dépareillés, la bibliothèque se transforme au gré des nouveaux livres apportés par les salariés. C'est aussi là qu'on trouve le "hug manager" de l'entreprise, qui n'est autre qu'un énorme ours en peluche pour faire des câlins.
Chez Klaxoon, les salariés se sentent presque comme chez eux. Les meubles sont dépareillés, la bibliothèque se transforme au gré des nouveaux livres apportés par les salariés. C'est aussi là qu'on trouve le "hug manager" de l'entreprise, qui n'est autre qu'un énorme ours en peluche pour faire des câlins.

Les deux étages les plus élevés sont construits à peu près de la même manière. Partant du constat que l’open space n’est pas la solution idéale, tout comme les bureaux fermés, Klaxoon a choisi de fragmenter les plateaux en zones de tailles différentes, qui peuvent être ouvertes, fermées, ou semi-fermées. Le résultat est à la hauteur des attentes, avec des endroits permettant de s’isoler, des lieux pour se croiser, d’autres pour se détendre. L’objectif est d’offrir aux équipes un confort minimum, avec pas plus de 10-12 personnes autour de chaque poste, tout en leur offrant la possibilité de trouver un endroit tranquille en cas de besoin. 

Sur le Klaxoon Campus, les espaces fermés sont rares. Il s'agit principalement de salles de réunion, de cabines insonorisées prévues pour passer des coups de fil ou pour effectuer des démonstrations produits à distance.
Sur le Klaxoon Campus, les espaces fermés sont rares. Il s'agit principalement de salles de réunion, de cabines insonorisées prévues pour passer des coups de fil ou pour effectuer des démonstrations produits à distance.

Si vous passez par Rennes, et que le sujet vous intéresse, n'hésitez pas à contacter les équipes de Klaxoon. Elles se feront une joie de vous ouvrir leur portes, afin de vous faire découvrir à quoi ressembleront les espaces de travail dans un avenir proche. 

Guillaume Huault-Dupuy

Journaliste

Vous aimerez aussi
Gérer son argent au quotidien : comment éviter le découvert ?

Boucler ses fins de mois quand on est jeune, c'est encore plus dur qu'une épreuve de Koh Lanta. Pour éviter de vous nourrir de riz...

Corporate
Klaxoon réinvente le travail en équipe

Basée à Rennes, la start-up Klaxoon s’est fixée un objectif ambitieux : simplifier le travail en équipe pour...

Trouvez l'info que vous cherchez
Corporate

En immersion chez HelloAsso

Installée à Bordeaux, HelloAsso a choisi l’écosystème Darwin pour établir ses quartiers. Nous vous...

En immersion chez HelloAsso
En immersion chez HelloAsso