Idée reçue :

Idée reçue : "Les jeunes ne s'informent que sur Internet"

Chaque jeune a ses techniques pour décrypter l’information et s’assurer de sa véracité. Mais une chose est sûre, la plupart ne se contentent pas d’Internet pour suivre l’actualité.

Avec leurs smartphones vissés dans la main, les jeunes passent une bonne partie de leur journée à surfer sur la Toile. Alors quand il s’agit de suivre l’actualité, la majorité se tourne vers Internet. Mais si les réseaux sociaux constituent la principale source d’information pour 41% des Français âgés entre 18 et 24 ans, les médias traditionnels ne sont pas totalement délaissés.

Il existe un dénominateur commun chez les jeunes : leur scepticisme vis-à-vis des informations qui leur sont proposées. Ils jugent les médias biaisés et n’hésitent donc pas à multiplier les sources pour s’informer de manière objective. En plus d'Internet, ça passe par des questions à leur entourage (enseignants, parents, amis…), mais aussi par la consultation des médias traditionnels sur papier ou en version numérique. 

Guillaume Huault-Dupuy

Journaliste

Vous aimerez aussi
Idée reçue : "Il faut beaucoup d'argent pour lancer une entreprise"

Il est toujours plus facile de devenir entrepreneur lorsqu’on dispose de fonds confortables pour démarrer son activité. Mais il...

Life
Idée reçue : "En STAPS, on ne fait que du sport"

Il existe beaucoup de préjugés autour des études en sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS)...

Idée reçue - "Il faut être titulaire d'un bac S pour faire..."

Idée reçue : "il faut être titulaire d'un bac S pour faire medecine." Beaucoup de généralités sont dites...

Idée reçue : la fac va être privatisée

Depuis l’instauration en 2007 de la loi relative à l’autonomie des universités (LRU), les rumeurs de privatisation des...

Trouvez l'info que vous cherchez
Life

OZZ le meet-up : on y était !

Le 31 mai dernier, OZZ a convié une vingtaine de jeunes à l’IBoat. L’objectif ? Booster leur confiance grâce...

OZZ le meet-up : on y était !
OZZ le meet-up : on y était !